Connexion
S'inscrire


Satisf Action ... (Auto Satisf Action...)

Écrit par MOTTE

Satisf action (auto satisf action...!)

Alain Peyrefitte disait : « Parlez, Écrivez, Agissez »

Les années passent, pour moi la retraite est là depuis 4 années …

Dès son début, il m’a semblé important de mettre sur papier l’exploration de ma vie les origines, les  évènements importants …. Peut-être une forme d’héritage… 

Une mise sur papier commencée et partagée avec les proches avec couchage de documents, photos …, et que je suis en train de compléter au travers de notes : anecdotes, explications, circonstances …

Mais cela mis à part, il m’a aussi semblé encore plus important d’agir... puisque le temps m’en était offert.

Une fin de vie professionnelle laborieuse, saccadée (CDDs, recherche d’emplois…) et frustrante a été le déclencheur d’une entrée en bénévolat…

J’ai ainsi « agi » (« sévi » !) 6 années au Secours Catholique.

6 années d’animation et de gestion de l’antenne locale, d’écoutes, d’actions, des centaines de personnes reçues, aidées …, avec :

- des échecs, bien sûr, face à des situations inextricables ou face à des personnes « professionnelles » de l’assistanat,

- des  «gags» : une personne «  habituée » à être aidée, et qui, ne l’ayant pas été lors d’un passage dans les locaux a feint de tomber et de s’être fait une entorse et de ne pouvoir bouger. A l’arrivée des pompiers, elle s’est levée, est partie et dit qu’elle ne reviendra plus jamais…, avec une notion particulière du temps, puisque la semaine suivante, elle était de nouveau là…, galopante…

- mais aussi et surtout 3 remerciements sincères et appuyés … :

-          Une mère avec ses 2 jeunes enfants,

-          Un couple étranger avec un enfant,

-        Une jeune « jetée » du domicile familial à ses 18 ans, aidée dans sa recherche de logement, dans ses démarches administratives et accompagnée vers un retour à l’emploi.

Statistiquement,  cette proportion est infime, et pourtant le bilan me parait largement positif. Le sentiment de se rendre différemment utile.

Certains ont la force de pouvoir continuer longtemps leurs engagements, (la relève n’étant pas toujours facile à trouver…)

Je n’en ai pas été capable, après ces 6 années, j’ai tenté 2 autres expériences de bénévolat :

La première : les attentes de l’association n’étaient pas en adéquation  avec mes souhaits et compétences.

 La seconde : il s’agissait d’une sorte de continuité de vie professionnelle, ce que je ne voulais pas non plus.

Reprenant les mots d’Alain Peyrefitte, j’y attribuerai, pour mon fonctionnement personnel, un ordre différent : Agir d’abord, puis le cas échéant réfléchir, et enfin parler et écrire.

Et maintenant, place toujours à l’action, sous une autre forme certes, puisque nous serons bientôt tous les 2 « retraités », une autre vie :  profiter des enfants, petits-enfants, activités, loisirs…  tout un programme…

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire !
Pour commenter, utilisez la fenêtre ci-dessous...

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire sans compte. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Catégorie :